Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Coin de Ciel

Astronomie amateur pour les débutants

Chemin d'étoiles

Pour trouver les objets du ciel profond, peu visibles le plus souvent, on peut s'aider en se créant des « chemins d'étoiles » pour pointer correctement. Ces méthodes servent autant de moyens mnémotechniques que de « balisage » pour indiquer la position de ce que l'on cherche.

Il s'agit de la problématique consistant à trouver un objet que l'on ne voit pas directement avec ses propres yeux. Heureusement pour nous, les éléments visibles nous serviront de guides. C'est ainsi que sont « apparues » les constellations formées des étoiles les plus brillantes.

Voici donc mes « méthodes » de débutants (issues de mes propres recherches et trouvailles) pour trouver les objets les plus évidents. Pour ma part, je prépare mes observations à la fois avec Stelarium et mes jumelles 10x50. Une fois repérés les chemins, je les mémorise et m'en sers pour m'orienter dans le ciel.

Les images utilisées dans cet article sont tirées du logiciel sus-nommé. Le champ de vision correspond à peu près à la fois à mes jumelles et à mon chercheur.

Galaxie d'Andromède
 

D'abord, repérer le grand carré de Pégase, actuellement direction est, au-dessus des Poissons. Alphératz, l'étoile très brillante du carré en haut à gauche fait partie de la constellation d'Andromède. Celle-ci s'allonge comme la queue d'une casserole (ou le manche d'une faux). Il faut suivre dans cette direction, d'abord une étoile moins brillante puis ensuite une très vive. Tourner à droite (vers le haut, en direction de Cassiopée), deux étoiles encore et Andromède (la galaxie) se trouve un peu au-dessus sur la droite.

 

Voir l'image ci-dessous.

Aux jumelles, la galaxie d'Andromède, M 31, est une grande tache laiteuse beaucoup plus visible qu'au télescope même si on ne voit aucun détail. Personnellement, je ne distingue pas les deux petites galaxies qui sont proches M 110 et M 32.

 

Double amas de Persée
 

Partir de la dernière étoile de Cassiopée, celle qui « commence » le W, Segin, descendre légèrement vers le bas et sur la droite pour atteindre une étoile moyennement brillante. Celle-ci se trouve à la pointe d'une sorte de long losange. Aller tout en bas, vers une étoile brillante. Dessous se trouvent 6 étoiles formant une sorte de coupe (ou de main à demi refermée) dirigée vers le haut. Et directement en dessous, apparait le double amas d'étoiles ouvert, composé de plus de 100 étoiles. Aux jumelles on distingue très nettement deux grandes « boules » d'étoiles, l'une plus petite que l'autre.

 

Voir l'image ci-dessous.

 

Galaxie du Moulinet
 

Elle se trouve « au-dessus » de la dernière partie du « manche » de la grande casserole (la Grande Ourse) et forme avec les deux dernières étoiles de la G.O. un triangle isocèle.

Pour la trouver, repérer Mizar, l'étoile double de la queue, monter vers la prochaine étoile brillante, un peu sur la gauche, puis vers la gauche en direction d'une étoile variable, vers une seconde vers le haut et encore un « pas vers le haut. A la quatrième étoile, on trouve un grand triangle composé d'étoiles faibles mais bien visibles aux jumelles, la galaxie (M 101) se trouve plus haut encore, c'est le cinquième point d'arrivée. On la devine faiblement aux jumelles en vision périphérique, mais elle est là, à la portée des télescopes.


A suivre...
 

Encore une fois, vous ne verrez pas les belles images que je mets ici (pour vous encourager) mais des formes plus modestes, sans trop de détails en tons de gris et de blanc.

D'autres chemins suivront. Mais comme tous les moyens mnémotechniques, rien ne vaut ceux que l'on se construit soi-même: on les retient beaucoup plus aisément... 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article