Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Coin de Ciel

Astronomie amateur pour les débutants

Sélénographie

Aujourd'hui, je vais vous parler de la « géographie » de la Lune, d'où le titre : sélénographie.

Je ne vais pas vous détailler toutes les formations que l'on peut observer à la surface de « l'astre » le plus proche de nous, mais seulement quelques-unes des plus remarquables.

 

La plupart de ces formations peuvent s'observer avec de simples jumelles.

 

Les photos que j'utiliserai dans cet article sont issues du logiciel gratuit Atlas de la Lune. Chacune d'elles sera accompagnée de la description des sites remarquables.

 

Premier croissant (jours 1 à 3)
 
Photo 01 :

Messala (A) : formation circulaire dont le fond est plat et empli de lave. On peut également y observer des montagnes centrales ainsi que diverses crevasses.

Gemidus (B) : cratère circulaire dont les versants en gradins sont très escarpés. Montagne centrale.

Cleomedes (C) : large plaine circulaire couverte de lave. Plusieurs petits cratères sont visibles à sa surface ainsi qu'une montagne excentrée.

 
 
 
Photo 02 :

Mer des crises (D) : visuellement, une large tache sombre en forme de cratère (il ne s'agit évidemment pas d'une étendue d'eau puisqu'il n'y en a pas sur la Lune) qui fait plus de 600 km de large. Le fond est plat et on y trouve deux cratères excentrés Picard (E) et Peirce (F), ainsi que de nombreux cratères périphériques.

 
 
 
Photo 03 :

Vendelinus (G) : plaine murée, formation déformée au Nord et Nord/Est par d'autres cratères. Elle se situe au bord de la mer des Fécondités.

Petavius (H) : cratère d'environ 180 km de large aux bords escarpés en gradins. Le fond est plat et en son centre se trouve une montagne élevée d'où partent des rainures en direction Sud/Ouest.

 
 
 
 
 
 
 
Premier quartier (jours 4 à 7)
 
Photo 04 :

Mer de la Sérénité (I) : large mer de 650 km de large (c'est la sixième en superficie) à fond plat et sombre (comme toutes les mers) possédant au Nord/Est un couple remarquable de cratères, Posidonius (J) et Chacornac (K).

Mer de la Tranquillité (L) : de forme plus ou moins circulaire, c'est l'une des plus vastes. On y trouve des rainures en périphéries et plusieurs cratères en parsèment la surface.

 
 
Photo 05 :

Mer de la Fécondité (M) : de forme irrégulière elle est toutefois assez imposante et contient plusieurs rainures. Bordée à l'Est par le cratère Langrenus (N).

Mer des Nectars (O) : petite mer circulaire, elle constitue un golfe de la mer de la Tranquillité.

Theophilus (P), Cyrillus (Q) et Catharina (R) : trio remarquable de cratères circulaires à fond plat et dotés d'une montagne en leur centre. Plus ou moins abîmés.

Jour 8 à 10
 
Photo 06 :

Mer des Pluies (S) : vaste étendue circulaire de plus de 1200 km de diamètre, plate et couverte de plusieurs cratères.

Golfe Iridum (T) : situé au Nord/Ouest, c'est un large cratère de 400 km dans sa plus grande dimension. Ses parois Nord sont escarpées, le fond est couvert de lave et il se situe 600 m en contrabas que la mer des Pluies.

Archimèdes (U), Aristillus (V) et Autolycus (W): trio de cratères situés sur la plaine de la mer des Pluies.

 
Photo 07 :

 

Copernicus (X) : cratère situé au sud de la mer des Pluies de moins de 100 km d'où partent de larges rayonnements brillants qui s'étendent jusqu'au milieu de la mer des Pluies.

Mer Insulaire (Y) : région plate comportant de nombreux massifs isolés et des petits cratères épars.

Mer Cognitum (Z) : région plate bordée au Nord par les monts Riphaeus (01) et au Sud par la mer Nubium.

Mer des Nuées (02) : large de 750 km dans sa plus grande dimension, il s'étend jusque vers le trio Ptolémée et consorts et c'est à sa surface que l'on trouve le Mur Droit, une longue dénivellation de 100 km de longueur qui lui vaut également le nom d'Epée.

Pitatus (04) : petit cratère circulaire au Sud de la mer des Nuées aux murailles peu élevées.

Jour 11 à 14 
 
Photo 08 :

 

Océan Procellarum (05) : la plus grande des mers lunaires avec plus de 700 km dans sa plus grande longueur. C'est une étendue particulièrement plate.

Aristarque (06) : au Nord de l'océan ci-dessus, petit cratère visible dans la lumière cendrée. De longs rayonnements brillants en émanent.

Letronne (07) : au Sud de l'océan, une large plaine murée dont une paroi est éboulée avec un vestige de montagne centrale.

Flamsteed P (08) : cratère envahit par la lave de l'océan et dont on voit encore les restes de la muraille circulaire.

 
Photo 09 :

 

Mer des Humeurs (09) : formation circulaire d'environ 380 km de diamètre au fond très plat. Son pourtour est « orné » de nombreux cratères qui en dentellent les bords.

Gassendi (10) : plaine murée de forme circulaire située au Nord de la mer des Humeurs

Doppelmayer (11) : cratère au Sud en partie englouti par la lave de la mer ci-dessus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article